Défaillance de la pompe musculaire et thrombose

Voir la liste complète des facteurs de risque


La pompe musculaire des muscles du mollet

Chez le sujet sain les déplacements jouent un rôle important pour maintenir la circulation sanguine des jambes en direction du cœur. À chaque pas, les muscles du mollet sont sollicités ; ils jouent le rôle de pompe musculaire pour accélérer le flux de sang quittant la jambe.
Lorsqu'une personne doit rester alitée à cause d'une pathologie aiguë (p. ex. infection sévère ou anomalie soudaine de la pompe cardiaque), la circulation sanguine se ralentit car les muscles du mollet ne sont plus sollicités.
C'est pourquoi il est très utile, en cas d'alitement, de faire des cercles avec les pieds ou de plier et d'étendre les jambes : le risque lié à l'alitement peut ainsi être légèrement réduit. Lors d'une inactivité physique prolongée, les muscles se relâchent, ce qui ralentit la circulation du sang et favorise la coagulation. Le sang circule encore plus lentement si la pompe cardiaque ne fonctionne pas correctement.
En présence d'une infection bactérienne grave, la coagulation sanguine est relancée par le système immunitaire. C'est pourquoi une faiblesse physique non seulement réduit l'utilisation des muscles mais aussi active des mécanismes favorisant la coagulation.
Après une opération, ou suite à une blessure, la coagulation doit être accrue pour permettre la cicatrisation. En conséquence, l'immobilité physique, p. ex. post-opératoire, peut rapidement entraîner un risque de thrombose. C'est pourquoi un retour rapide à la mobilité après une opération et/ou une blessure est primordial.