Thrombose veineuse profonde

lien vers la page vidéo, comprenant une vidéo éducative sur la thrombose veineuse profonde.

Un caillot sanguin qui se forme dans une veine profonde de la jambe empêche partiellement le sang de circuler, de façon plus ou moins marquée selon la présence d'autres veines capables de détourner le sang. L'embolie pulmonaire et le syndrome post-thrombotique sont deux des complications possibles de ce phénomène.

Or il arrive que la personne concernée ne soit pas consciente du risque. Près des deux tiers des patients atteints de thrombose veineuse profonde, qui est principalement présente au niveau de la jambe, n'ont aucun symptôme, ou n'ont que des symptômes légers qui ne laissent pas supposer la cause. Cependant, lorsque la thrombose s'étend ensuite vers le haut, un jour ou l'autre, il est inévitable que des symptômes apparaissent. Or le risque de complications pour le patient est alors d'autant plus important que la veine touchée et que le caillot qui l'obstrue sont de grande taille.

Les vaisseaux sanguins profonds des jambes

Les vaisseaux rassemblent le sang venant des tissus via des petits vaisseaux capillaires qui aboutissent dans des vaisseaux sanguins de plus en plus grands jusqu’à ce que finalement tout le sang venant de la jambe se rassemble dans le vaisseau au niveau du bassin. On parle des niveaux du flux veineux : la jambe, le genou, la cuisse et en dernier le bassin. La plupart du temps la thrombose se développe dans la jambe en dessous du genou pour ensuite se propager vers le haut.

Seulement une petite partie du sang se déplace dans les vaisseaux superficiels, la plus grande partie du sang est conduit vers le bassin via des vaisseaux profonds.  C’est pourquoi on différencie une thrombose veineuse superficielle (thrombophlébite) et profonde.

Thrombose à plusieurs niveaux

Les thromboses se développent le plus souvent dans les vaisseaux profonds des muscles du mollet. Quand le caillot n’est pas décelé à temps il peut se propager.  Cette thrombose peut ainsi s’étendre au genou, à la cuisse et au bassin. Le médecin parle alors d’une “thrombose à plusieurs niveaux”, avec comme niveau supérieur la thrombose du bassin.

Surtout lors d’une thrombose veineuse profonde de la cuisse et du bassin il y a un grand risque que le caillot se détache de la paroi du vaisseau et se propage via le flux sanguin aux poumons. (voir embolie pulmonaire)